Abdominoplastie : Un ventre plat pour affermir votre silhouette

Abdominoplastie ou lifting abdominal c’est la chirurgie qui traite le relâchement au niveau du ventre suite à des grossesses ou une perte du poids remarquable.

L’abdominoplastie ou plastie abdominale est l’intervention de chirurgie esthétique ou réparatrice de l’abdomen. Elle permet de corriger les disgrâces au niveau du ventre, qu’ils s’agissent d’excès de graisses, d’altérations cutanées et/ou musculaires. Ainsi l’intervention de chirurgie du ventre rétablie les lignes incurvés (concave) et rebondies (convexes) tout en révélant les contours musculaires.

Les disgrâces du ventre (vergetures, distension de la peau abdominale et des muscles, perte de tonicité, amas graisseux…) sont la plupart du temps dues à des variations pondérales, avec des pertes de poids souvent très importantes faisant suite à une chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité), une grossesse, des excédents cutanées variables selon l’hérédité ou encore à un dérèglement hormonal.

L’abdominoplastie peut agir sur trois éléments en traitant les problèmes au niveau :

Cutané : prenant soin de retirer les excès du tablier abdominal (recouvrement du pubis par le bas ventre) suite aux grossesses ou à un amaigrissement important.

Graisseux : en effectuant le retrait des surcharges graisseuses au niveau du ventre, apparaissant chez les hommes à partir de la quarantaine et chez les femmes après la ménopause.

Musculaire : raffermissement de la paroi musculaire abdominale en cas de distension appelée diastasis des muscles grands-droits (c’est-à-dire relâchement de la sangle abdominale) d’origine congénitale ou suite à une grossesse.

Déroulement de l’abdominoplastie

Avant d’envisager le procédé opératoire de la chirurgie du ventre, il est important de préciser quelles en sont les indications. Parce qu’en fonction des cas de figures, diverses techniques peuvent être réalisées isolément ou associées.

Une plastie abdominale est nécessaire en cas de relâchement cutané, de vergetures ou de cicatrices sur le ventre, mais aussi lorsqu’il se manifeste un excès de graisse ou bien une perte de tonicité des muscles abdominaux.

L’importance de l’altération de la peau ou de la surcharge graisseuse détermine la démarche opératoire. Certains cas peuvent nécessiter simplement une lipoaspiration abdominale si la disgrâce concerne uniquement un excès de graisse, ou être associé à une dermolipectomie s’il se manifeste du tissu cutané en excès. Mais si le relâchement cutané n’est pas important, on procèdera simplement à une mini-abdominoplastie.

Quoi qu’il en soit, en tant que chirurgie de la silhouette, la chirurgie de la paroi abdominale se déroule sous anesthésie générale. L’intervention peut durer entre 1h et 3h. L’objectif de cette intervention est de supprimer les lésions cutanées (relâchement, cicatrices ou vergetures) et de retendre la peau restante de peau qualité sur la paroi abdominale. Pour ce faire, le chirurgien suit les différentes étapes ci-dessous :

Liposuccion du ventre

En cas de présence de graisse localisée au niveau du ventre ou des flancs, il effectue préalablement une aspiration de ces surcharges adipeuses. Le prélèvement de graisses se fait à l’aide des canules mousses à bout arrondis reliées à un aspirateur. Cette intervention est complètement atraumatique.

La plastie abdominale

Il peut s’agir d’une abdominoplastie classique si les lésions sont diffuses. Dans ce cas, il est possible qu’une ablation de toute la peau entre l’ombilic et le pubis soit nécessaire. Mais, lorsqu’il s’agit d’une lésion localisée, il sera effectué un mini-lifting abdominal ou mini-abdominoplastie, avec une rançon cicatricielle plus réduite que dans le cas d’une abdominoplastie complète. La chirurgie esthétique du ventre consiste en tout cas, à réaliser une incision (la longueur dépend de l’importance du relâchement de la peau) au-dessus des poils pubiens.  C’est cette incision qui permet le décollement de la peau et facilite la résection du tissu cutané défectueux ou excédentaire. Puis, le chirurgien procède au redrapage de la peau saine, située le plus souvent au-dessus du nombril.

Le resserrement des muscles grands droits

Au cas où éventuellement, il se manifeste une diastasis des muscles grands droits, c’est-à-dire un relâchement de la sangle abdominale. Il sera donc nécessaire d’effectuer un raffermissement des muscles abdominaux. Cette intervention est réalisée le cas échéant avant le lifting du ventre.

Quelles sont les suites opératoires de l’abdominoplastie ?

Le plus souvent, un pansement compressif et des drains doivent être gardés un à deux jours avant d’être remplacés par une gaine de contention à porter pendant 1 mois, nuit et jour, 2 mois si une réparation musculaire a été effectuée. Les fils sont dans la majorité des cas résorbables et disparaîtront au bout de 2 à 3 semaines.

Les cicatrices d’incisions

Comme toute chirurgie, l’abdominoplastie laisse des cicatrices d’incisions.

La première cicatrice s’étend transversalement juste au-dessus du pubis (et sera d’autant plus longue que la quantité de peau à enlever sera importante et est camouflée par le maillot.

La seconde cicatrice est de forme circulaire autour du nombril (en cas d’abdominoplastie avec transposition ombilicale).

La maturité cicatricielle ne s’effectue qu’au bout d’une année. Il est important d’éviter les UV et le soleil les mois suivant l’intervention. Le maillot permet de protéger la cicatrice basse ; l’écran total, la cicatrice située au pourtour du nombril. La cicatrice est rosée pendant les premiers mois avant de s’estomper progressivement pour disparaître en un à deux ans.

Bénéfices d’une abdominoplastie

La chirurgie de plastie abdominale est une intervention qui a bénéficié de nombreuses améliorations techniques ces dernières années. L’anesthésie est plus légère, le temps de récupération réduit, les cicatrices sont plus discrètes grâce au perfectionnement des pratiques de sutures, et les techniques chirurgicales nouvelles de “haute tension supérieure” permettent une amélioration du résultat.

L’harmonie du ventre est retrouvée dans ses rapports avec les autres courbes de la silhouette. Le surplus de graisse et de peau est retiré, tout comme les vergetures. Un vêtement compressif de type panty adapté à la morphologie du patient est prescrit et devra être porté pendant au moins trois semaines. Le résultat final n’est appréciable qu’au bout de 3 à 6 mois, le temps que l’œdème consécutif à l’intervention s’estompe et que les ecchymoses disparaissent. Le ventre est plat, la peau tendue et la taille amincie.

Les cicatrices sont rosées pendant quelques mois et continuent de s’atténuer pendant un à deux ans. Leurs positions sont telles qu’elles peuvent aisément être camouflées dans des sous-vêtements ou des maillots de bain.